psychothérapie, guidance, accompagnement,formation,supervision,santé mentale,développement personnel,sortir de la dépression,sortir du burnout, du trauma, apaiser ses angoisses,hypnose,thérapie brève,projet de vie,orientation scolaire et professionnelle l’hypnose utilisée en tant que technique en psychodrame en groupe ou hypnodrame - Psychotherapie

l’hypnose utilisée en tant que technique en psychodrame en groupe ou hypnodrame

Par

HYPNODRAME (psychodrame et hypnose)

L’hypnose peut, à certains moments, constituer une des techniques utilisées en séance psychodramatique de groupe. L’hypnodrame ou l’hypno-analyse est une des variantes du psychodrame. En fait nous devons reconnaître que le jeu représentatif, symbolique est, en soi, caractéristique d’un ’état de transe hypnotique. Chaque psychodramatiste en a déjà fait l’expérience avec certains protagonistes, a déjà fait cette observation sans vraiment y mettre une définition plus précise, sans réellement conceptualiser son observation.
Le jeu est caractéristique de l’état hypnotique dans la vie courante nous dit François Roustang. Dans une belle formule, il nous dit aussi que « le jeu offre la possibilité de ne pas être déterminé maladivement par un aspect du réel ». Mettre du jeu, laisser du jeu, de l’air, décoincer les choses, mettre de la souplesse, créer un espace où les choses vont se mouvoir. Le jeu permet de sortir de l’étroitesse. Dans le langage courant, nous disons qu’il y a du jeu dans un emboitement ou dans une mécanique. Ce jeu permet le mouvement. Nous le retrouvons également en psychodrame. « Le jeu dramatique permet un décalage.
Permettre une mise en image (ima-giner) d’un état désiré constitue déjà une transe positive. En psychodrame nous utilisons parfois la technique de représentation de rêve. Celle-ci est en fait une technique hypnotique en ce sens, qu’au lieu de raconter son rêve, le patient le joue, le représente. Il forme ainsi sa vie inconsciente. On peut remplacer les rêves angoissants par des rêves créateurs.
Pour Milton Hyland Erickson l’hypnose est un moyen donné à la personne de potentialiser ses ressources pour changer. Dans le jeu psychodramatique la mobilisation de l’affect est plus intense sur scène représentée que lors du récit de celle-ci. Parfois la remémoration est impossible et la représentation peut permettre alors d’amener un évènement enfoui à la conscience grâce à la décharge motrice. L’utilité d’une transe a déjà, par ailleurs, été reconnue par certains psychanalystes eux-mêmes (Ferenczy Sandor , Roisin Jacques , Dupeu Jean-Marc ).
La suggestion constitue en soi également une aide importante au moment où l’énergie est paralysée. Si la suggestion est parfois nécessaire en séance nous devons parfois désuggestionner ou déshypnotiser certains patients pour leur permettre de ne plus être sous influence.
Dans la technique psychodramatique de projection dans le futur nous aidons le patient à modifier ses anciennes représentations, à sortir de son enferment, de ses prisons secrètes. Le protagoniste s’y retrouve actif, retrouve son pouvoir sur lui-même et devient co-créateur.
La relaxation utilisée en hypnose Ericksonienne permet, quant à elle, de découvrir des liens jusque là restés inconscients et refoulés. Il ne s’agit pas de s’endormir mais d’éveiller les capacités de l’inconscient.

Références:

Le traumatisme, Sandor Ferenczi, petite Bibliothèque Payot, 2006,76006 Paris, P.150.
De la Survivance à la Vie, Jacques Roisin, PUF, 2010,75014 Paris, P. 228.
L’intérêt du psychodrame psychanalytique, Jean-Marc Dupeu, PUF, 2005,75014 Paris, p.170-171.

Cet article vous a plu? Alors partagez-le ! Rendez-vous sur Hellocoton !

VOUS DEVRIEZ EGALEMENT AIMER CEUX-CI !