psychothérapie, guidance, accompagnement,formation,supervision,santé mentale,développement personnel,sortir de la dépression,sortir du burnout, du trauma, apaiser ses angoisses,hypnose,thérapie brève,projet de vie,orientation scolaire et professionnelle Comment analyser nos actions à la lumière de l’analyse du destin ? – Psychotherapie

Comment analyser nos actions à la lumière de l’analyse du destin ?

Par

Comment analyser nos actions à la lumière de l’analyse du destin ?

destin-590x350

Analyse du destin ou analyse structurale de la psyché :

Principes de liberté et d’humanisation :

« L’analyse du destin pose les quatre questions suivantes pour n’importe quelle action :

1°) L’action est-elle économique ? Apporte-t-elle en fait plus de plaisir que de déplaisir ? (principe de plaisir selon Freud).
2°) Est-elle réelle, c’est-à-dire le moi peut-il affirmer et réaliser cette action ? (principe de réalité selon Freud).
3°) L’action est-elle conséquente d’un libre choix ou d’une obscure contrainte ? (principe de liberté).
4°) L’action est-elle humaine ou inhumaine ? (principe d’humanisation).
Une psychologie des profondeurs, qui néglige ne fût-ce qu’une seule de ces questions ou de ces principes dans son activité analytique, ne pourra jamais saisir et diriger comme il faut la psyché intégrée et le destin global de ses patients. »

Ces principes renvoient à la question du devenir-homme :

« Etre homme signifie être un avec soi-même, avec son prochain et avec l’esprit. Etre homme signifie ouvrir le poing serré de Caïn à l’amour et à la bonté, au besoin de secourir et de guérir. Mais avant tout, être homme signifie renoncer à être et à posséder par sa propre toute-puissance, établir une confiance foncière en soi-même, en autrui et en l’esprit, tout comme accepter une charge qui implique la responsabilité personnelle ».

ref.: Leopold Szondi, Introduction à l’analyse du destin.Ed.Nauwelaerts, 1972. P.65
Ibidem.P.15.

Cet article vous a plu? Alors partagez-le ! Rendez-vous sur Hellocoton !

VOUS DEVRIEZ EGALEMENT AIMER CEUX-CI !